Votre panier est vide
Oui Non
Ok
Nouveautés et actualités
Pourquoi les animaux domestiques ne pourraient-ils pas fêter la Saint-Nicolas ?
C'est bien ce que se demandent Freddy le furet, Cari le canari et Mosus le phasme, trois amis pensionnaires d'une animalerie. S'estimant très sages mais ne recevant jamais de cadeaux, ils décident de porter directement leurs listes à Saint-Nicolas...
Mais ce périple se transformera en aventure rocambolesque !
La princesse Zeila (surnommée "La Rose de Bagdad") nièce du bon calife Osman, est en âge de se marier. L'infâme Jafar, un usurpateur, cherche à obtenir la main de la princesse en liminant tous ses prétendants, et ainsi règner en maître sur le pays. Il fait alors appel à un magicien maléfique, pour qu'il crée une bague enchantée.
Mais heureusement, le jeune musicien Amin, qui accompagne souvent la princesse à la guitare, va tenter de s'opposer aux plans de Jafar. Pour l'aider, une vieille mendiante, lui donne la lampe d'Aladin...
Comment est-on sculpteur, jour après jour, pièce après pièce ? Quelle énergie nourrit l'esprit, incite à se mettre au travail coûte que coûte ? Sans savoir ce qu'il va sortir de la matière, inerte avant que les mains ne viennent s'y plonger, avant que le coeur ne cherche à s'y trouver mêlé.
Marc Petit m'ouvre les portes de sa création. Passion, matière, mise au monde. Alliance suprême ? Et quoi de plus ?
Depuis les années 1960, ses tableaux ont façonné la vision contemporaine des paysages californiens, de leur lumière spécifique et de leurs piscines. Chez les amateurs d'art contemporain, son nom sonne comme une promesse : plus de lumière, plus de couleurs (acidulées), plus de style.
À l'occasion des 80 ans du peintre, la Tate Britain lui a consacré une grande rétrospective, imitée, par le Centre Pompidou. Ce documentaire raconte la quête existentielle d'un artiste qui, en immortalisant le quotidien le plus banal, tente de trouver le sens de la vie moderne.
En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d'Yves Mathieu, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN. A l'indépendance de l'Algérie, il rédige les décrets de Mars sur les biens vacants et l'autogestion, promulgés en 1963 par Ahmed Ben Bella.
La vie d'Yves Mathieu est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu'on appelait alors Le Phare du Tiers Monde. La réalisatrice qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966.
Ce film dresse un panorama de la cause animale du refuge de la SPA de Brive-la-Gaillarde à travers le quotidien des employés, des stagiaires (placés par les services de l'aide à l'enfance), des TIG (condamnés à un travail d'intérêt général) et des bénévoles de tous âges et de toutes conditions sociales.
Il met également en avant les aspects positifs qui nous aident à bien vivre dans un monde complexe avec notre environnement et les espèces qui s'y trouvent.
Antonio, salarié solitaire d'un bureau de notaire, exclu par ses collègues, a toujours cru que l'échec de sa vie personnelle et professionnelle était dû a son apparence : chauve, petit et gros...
Jusqu'a l'arrivée du nouveau notaire, encore plus chauve, plus petit et plus gros mais qui lui est aimé des autres...
A la manière de Fantasia de Walt Disney, le génie de Bruno Bozzetto revisite six oeuvres classiques : Prélude à l'après-midi d'un faune de Debussy, Danse slave de Dvorak, Boléro de Ravel, Valse triste de Sibelius, Concerto en fa dièse de Vivaldi et L'Oiseau de feu de Stravinsky.
Le studio d'animation Camera-etc produit des courts métrages collectifs et d'auteur caractérisés par une liberté de ton et une richesse graphique sans cesse renouvelée. Portant un regard sensible et engagé sur la société, ses productions sont sélectionnées et récompensées dans les festivals internationaux.
Le 52, rue Aperana est l'adresse familiale, d'un quartier de Rio de Janeiro, de Julio Bressane.
Restitué par les photographies de son album de famille prises de 1909 à 1955, Julio Bressane y accolle des extraits de la plupart de ses films où figurent les paysages des photos depuis 1958.